Contemporain

De tes nouvelles – Agnès Ledig

51zd0vtnvdl-_sx195_

Résumé :

Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d’union. Entre Éric, son père, et Valentine, qui les a accueillis quelques mois plus tôt par un soir d’orage et de détresse. Maintenant qu’Éric et Anna-Nina sont revenus chez Valentine, une famille se construit jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré.

Mon avis :

Avant la lecture de ce nouveau roman d’Agnès Ledig, j’avais déjà un avis mitigé sur cet auteur. J’ai en effet beaucoup de mal avec son style d’écriture, fait de dialogue aux formules toutes faites sur les aléas de la vie. Cela m’avait particulièrement marquée pour son roman Juste avant le bonheur, qui ne m’a fait ressentir très peu d’émotion (bien que traitant d’un sujet tragique) de par le style d’écriture. Malheureusement, je retrouve cet avis avec la lecture de De tes nouvelles.

Tout d’abord, ce livre a été facile a commencé bien que je n’ai pas lu On regrettera plus tard (De tes nouvelles étant la suite de ce roman). J’ai alors découvert les personnages de Valentine, Éric, Anna-Nina, Gustave et Gaël sans trop de mal.

Cette histoire m’a parut très gentillette et je trouve que certains sujets n’ont pas été exploités à fond. En effet, l’arrivée du personnage de Yann, un bûcheron travaillant tout près de la maison de Valentine, est centrée « semer le trouble » entre Valentine et Éric. Dès que ce sujet a été abordé, je me suis dit qu’il y allait avoir un peu d’action au cours du roman et que cela promettait d’être intéressant. Mais cela n’a pas été vraiment le cas.
Un deuxième sujet pas assez exploité à mon goût a été la partie racontée pendant la seconde guerre mondiale et racontée par la sœur de Gustave. Cela a fait le sujet de 2-3 chapitres mais en restant très à la surface.
Au final, je me suis retrouvée dans un récit calme et plutôt plat, avec une histoire qui n’évoluait pas assez.

Une autre chose qui m’a beaucoup gêné dans ce roman a été l’alternance des points de vue au fil des chapitres. En effet, d’un chapitre à l’autre, on passe du point de vue de Valentine, d’Éric, puis d’un narrateur externe. Aucune indication en début de chapitre ne nous permet de s’avoir de quel point de vue il s’agit et cela m’a pas mal perturber de devoir mettre à chaque fois plusieurs secondes avant de savoir de qui il s’agissait.

Pour conclure, ce roman se lit très vite et est plein de bons sentiments, mais j’en attendais beaucoup plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s