Contemporain

Quand la nuit devient jour – Sophie Jomain

61lcdFrwNmL.jpg

Résumé : « On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée. »

Mon avis : Ce roman traite d’un sujet tabou et encore peu expliqué. C’est une lecture à laquelle on ne peut rester insensible. En effet, ce livre est absolument poignant.
Au cours du prologue nous est restitué un état des lieux de le la vie de Camille. On y apprend que la jeune fille s’est toujours sentie mal dans son corps de par son passé de boulimique, puis d’anorexique. On se retrouve ainsi confronté au mal-être et aux symptômes physiques et psychiques de la dépression dont souffre Camille.
Ce livre m’a fait prendre conscience de ce qu’est vraiment la dépression. C’est un sujet dont on parle encore trop peu et dont on se fait de fausses idées.
Pour la jeune fille, la seule porte de sortie de cette terrible maladie est la mort. Elle prend alors la décision de se faire euthanasier en Belgique (où cela est légal). « […] je savais que, tôt ou tard, je mettrais fin à mes jours. Mais je voulais partir dignement, et imposer à mes parents autre chose qu’un cadavre pendu au bout d’une corde ou gisant dans une baignoire rouge de sang. »
On suit alors la réaction des parents de Camille face à l’annonce de sa mort prochaine : la colère de sa mère et le déni de son père.

Je suis ressortie de cette lecture bouleversée et en larme. Je crois que c’est un des seuls livres avec lequel j’ai ressenti de telles émotions. Alors certes, c’est un livre dont le sujet est difficile, mais je ne saurais que trop vous le recommander !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s