Contemporain

Le nouveau nom – Elena Ferrante

le nouveau nom.jpg

Résumé : Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu’elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l’épicier, c’est le début d’une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu’il la touche, mais est obligée de céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu’elle connaît depuis l’enfance et qui fréquente à présent l’université. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-sœur de Lila, car l’air de la mer doit l’aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino. Le nouveau nom est la suite de L’amie prodigieuse, qui évoque l’enfance et l’adolescence de Lila et Elena. Avec force et justesse, Elena Ferrante y poursuit sa reconstitution d’un monde, Naples et l’Italie, et d’une époque, des années cinquante à nos jours, donnant naissance à une saga romanesque au souffle unique.

Mon avis : Après avoir fini ma lecture de L’amie prodigieuse, j’étais tellement impatiente de lire la suite que je n’ai pas pu me retenir de commander le tome 2. Et je n’ai pas été déçu !

On y retrouve Lila, qui se retrouve confrontée à un mari violent et qui mène de front la gestion de la nouvelle épicerie, ainsi qu’Elena qui poursuit ses études avec acharnement et tente de se faire remarquer auprès de Nino Sarratore.

L’amitié des deux jeunes filles, toujours ponctuée d’une jalousie mutuelle, est encore mis à rude épreuve dans ce roman. Elles se retrouvent et se séparent tout en prenant chacune un chemin très différent, si bien qu’un fossé se forme.

J’ai aimé retrouver ces deux héroïnes et les découvrir sous un nouveau jour, avec de nouvelles facettes de leur personnalité. J’ai aussi apprécié retrouver cette atmosphère décrite dans le livre, que l’on se retrouve dans ce quartier pauvre de Naples ou sur l’île d’Ischia.

Ainsi, encore une fois, j’ai été conquise par la plume d’Elena Ferrante et j’ai tellement hâte de lire la suite que je me demande si je ne vais pas acheter les tomes 3 et 4 en anglais !

Et vous, avez-vous lu L’amie prodigieuse et Le nouveau nom ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s